Économie spatiale : intervention de Jean Belin à l’école d’été Défense & Espace 2022

Jean Belin, titulaire de la Chaire, est intervenu dans le cadre d’une conférence sur l’économie spatiale de l’école d’été Défense & Espace 2022.

Organisée du 20 au 24 juin par la Chaire “Défense & Aérospatial” pour Science Po Bordeaux, la 6e édition de l’École d’été Défense & Espace a invité Jean Belin afin de présenter l’économie et l’industrie du spatial de défense.

Cette intervention a eu pour objectif d’analyser les modèles économiques du spatial, ses spécificités, notamment en termes de financement, et ses liens avec la défense.

Le propos de Jean Belin s’est appuyé sur le constat que le spatial est un milieu essentiel pour les armées, dont l’accès est de plus en plus contesté. Il est en outre devenu un élément déterminant pour le fonctionnement de nos économies et de nos sociétés. Ces dernières années, nous avons assisté à une grande évolution du modèle économique du spatial. La taille du marché commerciale est en forte croissance, la concurrence, entre pays et entre entreprises, est plus grande et de nouveaux modes et sources de financement complètent le financement public. À côté des acteurs historiques, de nouveaux acteurs de l’espace commercial se développent avec une nouvelle approche, qui modifie la prise de risque et l’incitation à innover. Par son influence sur les coûts et la capacité d’innovation, l’organisation du secteur est devenue une préoccupation majeure pour les puissances du spatial. Les liens entre les acteurs publics et privés du domaine, le type de contrats, la concurrence sur le marché, les complémentarités à trouver entre les technologies développées ou la gestion des externalités comme les débris spatiaux restent des thématiques économiques encore trop peu étudiées.

 

Article précédent[INSCRIPTION] 06/07 : Webinaire “Nouveau contexte économique et financier : comment financer l’effort de défense ?”
Article suivant« Le combattant et les nouvelles technologies : évolutions, transformations et défis » : intervention de Josselin Droff au colloque de l’IRSEM