Conséquences de la guerre en Ukraine sur le continent africain : note de Camille Laville pour l’IGPSA

Camille Laville, Chercheuse à la Chaire, a rédigé pour l’Initiative Globale pour la Paix et la Sécurité en Afrique (IGPSA) une note sur les effets possibles des chocs de prix des matières premières et des chocs climatiques sur le risque de tensions locales en utilisant la guerre en Ukraine et le continent africain comme évènement et région de référence.

La note souligne la complexité de la compréhension (et de l’anticipation) des tensions locales dans les zones exposées à de multiples sources de vulnérabilité. En effet, les interactions complexes, le manque de données locales fiables et les potentielles corrélations fallacieuses compliquent la lecture des causes locales de la violence, en particulier lorsqu’il s’agit de comprendre comment la pauvreté et les conflits s’entretiennent.

La note conclut sur la pertinence du travail de méta-analyse initié avec son co-auteur Pierre Mandon pour identifier les impacts non linéaires des chocs de revenus locaux sur les conflits locaux et la violence.

lire la note

Article précédentICES 2022 (Perouse, Italie) : participation de 3 chercheurs de la Chaire
Article suivant[VIDÉO] Webinaire “Nouveau contexte économique et financier : comment financer l’effort de défense ?” (Les entretiens de l’ECODEF #4 / 6 juillet 2022)