Julien Malizard auteur d’un chapitre de l’ouvrage “Research methods in defence studies, a multidisciplinary overview”

Julien Malizard est l’auteur du chapitre “Economic methods for defence studies” dans l’ouvrage “Research methods in defence studies, a multidisciplinary overview“, coordonné par Delphine Deschaux Dutard.

Résumé du chapitre “Economic methods for defence studies”

Selon les dernières données, les dépenses de défense mondiale ont atteint en 2018 le niveau le plus élevé de l’histoire, soit 1 750 milliards de dollars américains, ce qui représente environ 2 % du PIB mondial. Étant donné l’importance économique du secteur de la défense, l’évaluation économique de la défense est importante. L’économie de la défense est un sous-domaine de l’économie qui applique les outils économiques au secteur de la défense. L’étude de l’économie de la défense est originale car la sécurité (le résultat final de la défense) n’est pas mesurable. Ce chapitre passe en revue les principales spécificités de l’économie de la défense, discute des outils utilisés par les économistes et examine certains éléments de la littérature.

A propos de l’ouvrage (parution le 10 août 2020)

Ce manuel donne un aperçu des méthodes qualitatives et quantitatives utilisées dans différentes sciences sociales pour étudier les questions de défense.

Récemment, les questions de défense ont suscité un intérêt croissant chez les chercheurs en sciences sociales, mais elles soulèvent des questions méthodologiques spécifiques. Ce volume vise à combler une lacune dans la littérature sur les études de défense en abordant un certain nombre de sujets insuffisamment traités auparavant. Les contributeurs proposent une série de réflexions méthodologiques et d’outils issus de diverses sciences sociales (sciences politiques, sociologie, géographie, histoire, économie et droit public) pour la recherche sur les questions de défense. Ils abordent également la question de plus en plus importante des données et de la numérisation. L’ouvrage présente la valeur ajoutée des méthodes quantitatives et qualitatives, et appelle à une fertilisation croisée des méthodes afin de faciliter une meilleure recherche sur les sujets de défense et de saisir pleinement la complexité de la défense au XXIe siècle.

Ce livre sera d’un grand intérêt pour les étudiants, les chercheurs et les praticiens des études de défense, des études sur la guerre, des études militaires et des méthodes de recherche en sciences sociales en général.

>> Se procurer l’ouvrage <<