Maxime Menuet reçoit le prix ADRES Best Young Paper Award 2020

Le prix ADRES Best Young Paper Award 2020 a été remis à Maxime Menuet, chercheur associé à la Chaire Économie de Défense – IHEDN.

Maxime Menuet, chercheur associé à la Chaire Économie de Défense – IHEDN, a été récompensé pour un article publié dans la revue Annals of Economics and Statistics. L’article intitulé “Is a Long War Desirable? Optimal Debt Concessions in Attrition Warfare” a reçu le prix ADRES Best Young Paper Award 2020, ce 29 janvier 2021.

Ce prix, remis par l’Association pour le Développement de la Recherche en Économie et en Statistique (ADRES), récompense chaque année un article produit par un auteur de moins de 40 ans, publié au cours de l’année précédente.

L’article en question analyse l’effet d’une négociation à l’intérieur d’une guerre d’usure. Durant une telle guerre, les parties peuvent négocier en acceptant de réduire le poids de la guerre qu’ils supportent. L’article applique cette idée dans le cadre de la gestion des finances publiques à la manière d’Alesina et Drazen (1991), American Economic Review. La guerre prend la forme d’une lutte entre groupes sociaux pour savoir qui paiera la charge fiscale nécessaire à la stabilisation de la dette publique. La négociation est modélisée comme un accord entre ces groupes pour alléger le niveau du déficit et donc de la dette. Le principal résultat de l’article est que la négociation retarde la stabilisation de la dette. En effet, en allégeant le poids de la guerre, les groupes acceptent plus facilement de rester dans le conflit.

L’application aux conflits armés est intéressante. Le message de l’article est que dans les guerres de longues durées, comme par exemple les conflits opposants les coalitions occidentales contre les groupes terroristes au Moyen Orient ou en Afrique, des négociations entre les belligérants peuvent avoir un effet contreproductif en allongeant la période du conflit, au lieu de résoudre le problème à l’origine de ce même conflit.